fr51 avenue Bugeaud, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00
fr51 avenue Bugeaud, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00

Tout savoir sur la mésothérapie du cuir chevelu

L’origine de la chute des cheveux

Le cycle de croissance du cheveu dure de 2 à 5 ans. Durant cette période, les cheveux vont connaître trois cycles de croissance pilaires différents.

La première phase, appelée anagène, est la phase la plus longue durant laquelle le cheveu pousse activement. Elle dure de 2 à 5 ans. Le bulbe se développe bien en-dessous du cuir chevelu. Une fois bien développé, le cheveu en sort et commence à grandir jusqu’à atteindre le cuir chevelu. Une fois atteint, il le transperce et devient alors visible sur la tête.

La seconde phase, appelée catagène ne dure que quelques semaines et concerne 0 à 2% des cheveux. Elle consiste à soulever la racine et à la rapprocher du cuir chevelu.

Enfin, durant la phase télogène qui concerne 10 à 20% de la chevelure, le cheveu est au repos. Cette phase dure environ 3 mois. Le cheveu se dissocie du bulbe et tombe de la tête après s’être accroché au cuir chevelu. Le bulbe retombe ensuite bien en-dessous du cuir chevelu et relance une production de cheveu. La première phase anagène se remet alors en route.

Chaque cheveu est à un stade de croissance différent. Lorsque les uns sont en phase 1, les autres sont en phase 2 ou 3. Ces cycles décalés vous permettent d’avoir toujours la même densité de cheveux sur la tête. Selon les saisons, et particulièrement au printemps ou après la fin de l’été, les cheveux tombent plus souvent. La moyenne approximative de chute de cheveux est de 40 à 50 cheveux par jour.

Lorsqu’un individu atteint une perte de plus de 60 cheveux par jour, on dit qu’il est atteint de chute pathologique. Dans le cas d’un individu présentant une alopécie androgénétique, la phase de croissance (anagène) est beaucoup plus rapide qu’en temps normal. Le cheveux a besoin de moins de temps pour pousser et sa chute est donc précipitée.

Un traitement antibiotique actif : la mésothérapie

La mésothérapie a été inventée par un médecin français du nom de Michel Pistor en 1952. Il s’agit d’une technique médicale consistant en l’injection très superficielle d’un médicament à base de vitamines, acides aminés et vasodilatateurs. Grâce à une seringue sur laquelle est montée une fine et courte aiguille, le produit est injecté dans les zones sporadiques où la calvitie a empêché les cheveux de pousser.

Le cocktail de vitamines vient stimuler le bulbe et engendre donc une repousse progressive du cheveu. Il améliore l’état séborrhéique du patient tout en revitalisant le cuir chevelu.

Les séances de mésothérapie sont différentes selon les spécificités de chaque patient. En règle générale, il faut compter 5 séances en 2 ou 3 semaines de temps.

Les résultats sont étonnants : le produit a un effet positif sur la quasi totalité des patients concernés par ce problème. Ils voient leurs cheveux repousser 4 à 6 semaines après le traitement, et attendent avec impatience le résultat final visible après 3 mois environ.

Enfin, si vous souhaitez effectuer ou avez déjà effectué une greffe de cheveux, sachez que le traitement de mésothérapie vient compléter la greffe après l’opération pour stimuler la croissance des cheveux et favoriser la repousse capillaire.