Comment protéger ses cheveux durant l’été ?

Comment protéger ses cheveux durant l’été ?

par | 18 juillet 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Actualités

En vacances, que l’on soit sur la plage ou en montagne, il est important de se protéger du soleil. Si la peau doit faire l’objet d’une attention toute particulière, vos cheveux aussi.

Matière « morte », ils seront remplacés par des cheveux sains, mais une bonne protection solaire, vis-à-vis de la mer et du chlore, permet de maintenir leur beauté.

Protéger ses cheveux du soleil

La protection des cheveux du soleil est très utile et même indispensable pendant les périodes d’été. Si la peau est particulièrement sensible et vulnérable aux effets des U.V (UVA et UVB, les plus dangereux), votre chevelure aussi a besoin de protection et de soins pour rester belle, souple et en pleine santé.

A doses raisonnables, l’astre solaire a des effets positifs : il régule le sébum et active la microcirculation. Il a par ailleurs un effet stimulant : il active la production de vitamine D, laquelle est indispensable au développement et à la pousse des cheveux mais aussi des os, car elle aide le calcium à s’y fixer pour les rendre plus forts. C’est la même chose pour nos cheveux. Mais quelques minutes à peine d’exposition suffisent.

Mais si l’on expose trop longtemps ses cheveux au soleil, le cuir chevelu se déshydrate, la fibre capillaire s’assèche et perd de la brillance. Les cheveux sont plus fragiles, et tendent à se casser. Pointes fourchues, effet « paille » et même pellicules peuvent être au rendez-vous.

Les cheveux ne contenant pas de mélanine – le pigment qui colore la peau et qui lui permet, en partie, de se protéger –, ils sont très vulnérables aux rayons. C’est ce qui explique l’éclaircissant progressif provoqué par les rayons sur les cheveux, qu’ils soient bruns ou blonds. Les cheveux châtains auront même tendance à arborer des reflets légèrement roux.

Les UVB quant à eux attaquent la kératine dont est composée la tige capillaire.

Protéger ses cheveux de la mer et de l’eau de la piscine

Le chlore que contient les piscines a tendance à relever les écailles protectrices et à assécher le cheveu.

En affaiblissant la couche cornée de la peau du cuir chevelu (l’épiderme), il peut causer des démangeaisons, des irritations, de la déshydratation.

Quant à l’eau de mer, elle ne fait pas bon ménage avec le soleil : c’est en effet un combo assez explosif et agressif pour la chevelure et le scalp.

Mais l’eau de mer peut être aussi très bénéfique pour les cuirs chevelus gras.

Mer, sel, chlore : quelles solutions ?

Pour protéger ses cheveux du sel de la mer, du soleil et de l’eau chlorée du bain, on applique une huile, une crème ou un lait protecteur avant la baignade.

Après chaque baignade, on prend soin de se rincer à l’eau douce afin d’éliminer les résidus.

Chez soi, on n’hésite pas à changer sa routine de lavage. Côté shampoing, préférez des formules douces, voire bios qui respectent la fibre et n’agressent pas le cuir chevelu. Si vos cheveux sont secs, choisissez des formules nourrissantes mais légères qui n’alourdissent pas.

En soin, appliquez ensuite un masque nourrissant – sur les pointes uniquement si vos cheveux ont tendance à re-graisser vite.

Et si je suis chauve ?

Protéger votre crâne chauve en été : oui ! Comme les cheveux trop fins ou clairsemés ne protègent plus votre cuir chevelu, vous risquez non seulement l’insolation, mais aussi un coup de soleil et des risques de développer des mélanomes.

Optez donc pour l’ombre, appliquez votre protection solaire à indice élevé et adoptez un couvre-chef – casquette, bob, chapeau – en coton léger et respirant.

Et si j’ai fait une greffe de cheveux ?

L’exposition directe et prolongée est proscrite si vous venez de réaliser une greffe de cheveux. Le soleil peut entraîner des coups de soleil, aggraver l’inflammation et entraver une bonne cicatrisation. Cela peut également laisser des marques pigmentées.

Alors, là aussi, cherchez aussi l’ombre !

Vous pouvez également porter de temps en temps un chapeau, tant qu’il n’appuie pas sur vos greffons fraîchement implantés.

Vous pourrez néanmoins mettre la tête sous l’eau de mer dès 15 jours post intervention. Pour l’eau chlorée, une cicatrisation complète est indispensable.

Vous savez désormais comment protéger et prendre soin de vos cheveux et de votre cuir chevelu pendant les vacances.

Buvez aussi beaucoup d’eau, et profitez- en bien !

Dernières actualités The Clinic

Greffe Capillaire : Mirage ou Traitement à Long Terme ?

Greffe Capillaire : Mirage ou Traitement à Long Terme ?

La greffe de cheveux est souvent perçue comme une solution miracle à la chute de cheveux, une intervention "en one shot" qui résoudra tous nos problèmes de chute de cheveux. Mais cette perception est-elle juste ? Est-ce que subir une greffe suffit ou faut-il prévoir...

lire plus
Implantation de sourcils : quel prix ?

Implantation de sourcils : quel prix ?

La greffe de cheveux ne se limite pas au cuir chevelu : cette technique peut en effet s’appliquer avec succès pour embellir ou rajeunir le regard par implantation de sourcils. Découvrez le prix d’une greffe de sourcils, et les facteurs qui en modifient le tarif....

lire plus
PRP cheveux, quelle efficacité ?

PRP cheveux, quelle efficacité ?

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes dans le cuir chevelu sont notamment recommandées pour la prise en charge de l’alopécie androgénétique quand elle n’est pas trop avancée.  De nombreuses études mettent en avant l’efficacité de cette approche pour freiner...

lire plus
Quel shampoing après une greffe de cheveux ?

Quel shampoing après une greffe de cheveux ?

Après une greffe de cheveux FUE, les soins à apporter aux follicules pileux transplantés sont essentiels les premières semaines. A ce titre, de nombreux patients s’interrogent sur le type de shampoing à utiliser. C’est une question légitime puisque l’utilisation de...

lire plus
FUE, FUT, DHI : Quelles différences ?

FUE, FUT, DHI : Quelles différences ?

Face à la démocratisation de cet acte, l'univers de la greffe de cheveux est complexe, avec de multiples techniques promettant des résultats optimaux. Deux termes dominent souvent les discussions : FUE et DHI. Cet article vise à éclairer les patients sur ces méthodes....

lire plus