Peut-on vivre normalement après une greffe de cheveux ?

Peut-on vivre normalement après une greffe de cheveux ?

par | 3 septembre 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Actualités

Réaliser une greffe capillaire ne se décide pas du jour au lendemain. Les hommes et les femmes souffrant de calvitie et qui viennent consulter y ont souvent réfléchi longtemps et se sont renseignés sur les diverses options qui s’offrent à eux/à elles. Si la question de la douleur revient souvent, celle de savoir si l’on peut continuer à vivre normalement après la pose d’implants capillaires est répandue. 

Est-ce le cas ? Peut-on vivre normalement après une greffe de cheveux ? 

#1 Oui, car les suites post-opératoires sont simples

Les évolutions en matière d’outils et de méthodes font de la greffe de cheveux une intervention dite non-invasive. On arrive le matin et on repart le soir ! 

La FUE – qu’elle soit réalisée à l’aide du robot Artas, d’un punch semi-automatisé ou entièrement manuelle – ne nécessite plus d’incisions à l’arrière de la tête, aussi les suites d’une telle intervention sont-elles relativement simples et peu contraignantes. La douleur est quasi voire totalement inexistante post-intervention. D’un point de vue physique, on peut réellement reprendre le travail dans les jours qui suivent, puis réintroduire progressivement l’activité sportive. 

En revanche, cela ne veut pas dire que le patient est lâché dans la nature ! Il s’agit d’une intervention médicale qui demande un suivi rigoureux et adapté, et une grande expertise. 

#2 Oui, car la greffe de cheveux ne laisse pas de cicatrices

A l’époque de la technique de la bandelette, un patient ayant subi une greffe de cheveux ne pouvait plus vraiment se couper les cheveux très courts, de peur que l’on devine la cicatrice horizontale qui ornait l’arrière de son crâne. 

L’implantation étant aussi souvent réalisée au moyen d’incisions préalables sur la zone d’implantation et les follicules insérés à l’aide de pinces, cela pouvait engendrer un aspect gondolé de la peau, et surtout pas toujours très dense et donc plus visible.

Avec la greffe de cheveux aujourd’hui, le prélèvement follicule par follicule est effectué à l’aide d’outils d’extraction au diamètre fin, ce qui permet de porter les cheveux courts sans contrainte. Si l’on cicatrise normalement, ce prélèvement ne laisse pas de trace. 

Quant à l’implantation, elle est faite à l’implanteur de Choï sans besoin de réaliser des trous de réception. La repousse est dense et naturelle. 

#3 Oui, car les résultats d’une greffe capillaire sont naturels 

Tout cela contribue à ce que les résultats d’une greffe de cheveux soient parfaitement naturels, tant en termes de densité que de mouvement de la chevelure, et même au niveau de zones clé comme la ligne capillaire ou les tempes. Les champs de poireaux, ça n’existe plus ! Ainsi, personne ne pourra vous dire “tiens, tu as fait une greffe de cheveux, toi” parce que le résultat n’est pas esthétique. 

#4 Oui, vous pouvez continuer à entretenir vos cheveux normalement !

Quand on s’est fait poser des implants, et une fois la période de cicatrisation derrière nous, on peut continuer à se coiffer et entretenir sa chevelure de façon parfaitement normale. 

Toutefois, il est tout de même recommandé de suivre quelques conseils basiques pour prendre soin de vos cheveux et de votre cuir chevelu ! Mais cela n’a rien à voir avec la greffe capillaire, mais plutôt de mettre en place une routine capillaire non agressive afin de préserver la santé de vos cheveux, qui vaut finalement pour tout le monde.

On privilégie les shampoings et les cosmétiques capillaires doux et bios, on évite d’étouffer son cuir chevelu sous des couches de produits coiffants et si l’on doit l’utiliser, on règle le sèche-cheveux sur la chaleur minimale.

 … à condition que l’intervention soit réussie !

C’est ça qui va faire toute la différence ! Car si une greffe de cheveux réussie ne vient en rien bouleverser notre vie (à part nous rendre le sourire et notre confiance en nous, ce qui est déjà pas mal !), une greffe de cheveux ratée est un véritable cauchemar. Et parfois, hélas, irrécupérable.

Et comme tout le monde se met à faire de la greffe capillaire, vous êtes peut-être un peu perdu(e) ? Comment choisir la bonne clinique ? Que faire en cas de greffe de cheveux ratée et comment l’éviter ? 

Pour cela, l’expérience et l’expertise de la Clinique ou du/de la chirurgien/ne qui vont vous opérer sont IN-DIS-PEN-SA-BLES. 

C’est la condition sine qua non pour une greffe capillaire réussie, et, surtout, pour un projet de restauration capillaire sur le long terme, adapté à VOS besoins et VOTRE cas.

Vous souhaitez un rendez-vous de consultation car vous envisagez une greffe de cheveux ? Contactez THE CLINIC dès maintenant !

Dernières actualités The Clinic

Féminisation du front : quelles solutions ?

Féminisation du front : quelles solutions ?

Les imperfections frontales, comme les fronts trop hauts ou dégarnis, sont particulièrement visibles, car situées juste au-dessus de la zone du regard. C’est ce qui explique la demande de féminisation du front, chez des patientes présentant des traits trop masculins...

lire plus
Greffe Capillaire : Mirage ou Traitement à Long Terme ?

Greffe Capillaire : Mirage ou Traitement à Long Terme ?

La greffe de cheveux est souvent perçue comme une solution miracle à la chute de cheveux, une intervention "en one shot" qui résoudra tous nos problèmes de chute de cheveux. Mais cette perception est-elle juste ? Est-ce que subir une greffe suffit ou faut-il prévoir...

lire plus
Implantation de sourcils : quel prix ?

Implantation de sourcils : quel prix ?

La greffe de cheveux ne se limite pas au cuir chevelu : cette technique peut en effet s’appliquer avec succès pour embellir ou rajeunir le regard par implantation de sourcils. Découvrez le prix d’une greffe de sourcils, et les facteurs qui en modifient le tarif....

lire plus
PRP cheveux, quelle efficacité ?

PRP cheveux, quelle efficacité ?

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes dans le cuir chevelu sont notamment recommandées pour la prise en charge de l’alopécie androgénétique quand elle n’est pas trop avancée.  De nombreuses études mettent en avant l’efficacité de cette approche pour freiner...

lire plus