Une greffe de cheveux quand on est une femme : possible ?

Une greffe de cheveux quand on est une femme : possible ?

par | 30 janvier 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Actualités
femme perdant ses cheveux

En matière de calvitie et de greffe de cheveux, il faut bien l’admettre, les hommes occupent le devant de la scène. Si la chute de cheveux, peu importe sa cause et sa nature, concerne pourtant beaucoup de femmes, les implants capillaires sont rarement considérés par les patientes comme un traitement possible.

Et pourtant : oui, une greffe de cheveux chez une femme est possible.

Elle est toutefois moins facilement indiquée.

Pourquoi ? Dans quels cas faire une greffe de cheveux quand on est une femme et qu’on perd ses cheveux ? Et si ce n’est pas une calvitie ? Quid du rasage lors de l’intervention ?

Femmes et calvitie : oui, ça existe

La calvitie est le nom commun d’une forme d’alopécie bien connue chez les hommes : l’alopécie androgénétique. Car c’est vrai, elle touche en majorité les patients masculins.

Pourquoi ?

La calvitie chez les hommes est principalement causée par une combinaison de facteurs génétiques et une hormone mâle appelée dihydrotestostérone (DHT) — une sorte de sous-hormone de la testostérone –, qui peut, chez les hommes qui y sont génétiquement sensibles, se lier aux récepteurs du cuir chevelu et disrupter, emballer puis interrompre le cycle naturel de croissance des cheveux.

Cet emballement du cycle pilaire conduit à une miniaturisation des cheveux puis à un épuisement du follicule pileux. Et on devient chauve.

Mais les femmes aussi produisent de la DHT ! Sauf que jusqu’à la ménopause, ces effets négatifs sur le follicule pileux sont contrés par la production en plus grande quantité d’hormones femelles.

A la ménopause, lorsque les sécrétions d’hormones baissent, certaines femmes prédisposées génétiquement commencent à perdre leurs cheveux.

L’échelle de Ludwig : les différents stades de calvitie chez la femme

Comme l’échelle de Norwood – Hamilton chez l’homme, la femme a aussi un moyen de déterminer son stade de calvitie grâce à l’échelle de Ludwig.

Cette classification ne présente que 3 stades, contre 7 pour les hommes et se présente différemment.

Comme montré ci-dessous, elle débute sur le haut du crâne au niveau de la raie du milieu, puis au fur et à mesure, l’écart se creuse, sans jamais atteindre la frange ou la ligne capillaire frontale comme c’est le cas chez l’homme.

échelle de Ludwig

Également, même au dernier stade de calvitie féminine, une femme n’est jamais complètement chauve.

 

Alopécie androgénétique diffuse chez la femme

L’échelle de Ludwig n’est pas une référence en soi : dans certains cas d’alopécie androgénétique féminine, la perte de cheveux androgénétique est plus diffuse et ellen’épargne pas totalement la zone donneuse, comme c’est le cas chez les hommes.

Dans les cas d’alopécie diffuse, dont souffrent souvent les femmes, une greffe de cheveux n’est donc pas envisageable : il n’y a tout simplement pas de cheveux sains et en quantité suffisante pour être transplantés sur les zones clairsemées.

Greffe de cheveux chez la femme : dans quel(s) cas ?

Les femmes peuvent perdre leurs cheveux pour plusieurs raisons : carences (en fer notamment), maladie auto-immune, traitement médicamenteux ou post chimiothérapie, dérèglements hormonaux, mais également coiffures agressives (port de tressages, de chignons très serrés etc.) qui tirent sur le cheveu et finissent par l’abîmer.

Il faut d’abord identifier la cause et la nature de l’alopécie – notamment à l’aide d’un bilan sanguin et hormonal – pour pouvoir apporter les traitements adéquats et rectifier le tir, et cela se passe d’abord chez le médecin ou le dermatologue.

Pour les femmes une greffe de cheveux peut être indiquée :

Alopécie androgénétique féminine

La calvitie féminine, telle que décrite par l’échelle de Ludwig, peut tout à fait être une indication pour une greffe de cheveux chez une femme. A condition bien sûr, d’avoir suffisamment de cheveux sains à l’arrière de la zone (la future zone donneuse). Une consultation avec l’un des spécialistes de THE CLINIC pourra le confirmer ou non.

Greffe de cheveux et alopécie de traction

femme noire portant tissage, tresses

Lorsque les femmes portent trop souvent des coiffures trop serrées (chignons, queues de cheval, tresses, tissages) ou pratiquent des défrisages à répétition – c’est fréquent chez les femmes noires et d’origine afro-américaine dont les cheveux sont particulièrement fragiles ! –, des traumatismes parfois irréversibles sur le cheveu et sa croissance peuvent avoir lieu.

Doucement, les cheveux commencent à se clairsemer au niveau des tempes et au-dessus des oreilles : c’est l’alopécie de traction.

Lorsqu’il est trop tard – l’arrêt des pratiques capillaires agressives pouvant permettre une repousse si réalisé à temps –, une greffe de cheveux pour femme sur cheveux afro est possible.

Nous la pratiquons chez THE CLINIC. Grâce à un outil spécifique d’extraction en douceur qui respecte les follicules incurvés dans les sectionner – le Punch Hybride ® – les résultats sont naturels et denses.

* Punch Hybride ® est une marque déposée de Devroye Instruments.

Greffe de cheveux femme trans

Les femmes trans peuvent présenter une ligne frontale typiquement masculine, en forme de M avec des golfes parfois marqués. Afin de « féminiser » leur visage, elles peuvent opter pour une greffe de cheveux qui arrondira la ligne frontale.

Pour abaisser une ligne frontale

En tant que femme, on peut aussi avoir naturellement avoir un front haut, qu’on peut juger trop grand. Des implants capillaires pour réduire la taille du front chez la femme sont possible et le résultat totalement naturel et pérenne évidemment.

greffe capillaire implantation

Greffe de cheveux femme : avec ou sans rasage ?

Sans rasage complet bien évidemment !

  • Pour une greffe de cheveux, le prélèvement se fait à l’arrière de la tête et il est nécessaire de raser la zone. Chez les femmes, on ne va raser que le rectangle nécessaire à l’extraction des greffons. Le reste des cheveux pourront ainsi recouvrir la zone rasée sans qu’elle ne se voie ;
  • Pour l’implantation, c’est pareil : on réalise en fait une greffe de cheveux sur cheveux longs et on ne rase évidemment pas la zone de réception ;

Dans quels cas la greffe de cheveux pour une femme n’est pas possible ?

  • Quand la zone donneuse est aussi touchée par la chute de cheveux (alopécie diffuse, après une chimiothérapie, etc.) ;
  • Dans les cas de carences : en général, lorsque la carence est identifiée et traitée, la chevelure repousse ;
  • Sur les pelades (maladie auto-immune) ;
  • Sur les zones cicatricielles ;

Greffe de cheveux femme : l’avis de The Clinic

Dans tous les cas, il convient de prendre d’abord rendez-vous avec votre médecin traitant ou un dermatologue si vous pensez perdre vos cheveux de façon anormale, avant d’envisager tout traitement.

Une fois la cause identifiée et si les traitements classiques ne sont pas suffisants et/ou qu’il n’y a pas de problème de santé de fond, alors The Clinic pourra vous accompagner et vous conseiller les meilleurs traitements contre l’alopécie féminine : greffe de cheveux, implants de cheveux synthétiques, injections de PRP, mésothérapie, micropigmentation.

Dernières actualités The Clinic

Mésothérapie pour les cheveux : quel tarif ?

Mésothérapie pour les cheveux : quel tarif ?

La mésothérapie capillaire est basée sur des injections locales d’une préparation nutritive et stimulante qui permet de booster l’activité des follicules pileux et donc la pousse des cheveux. Cette technique est applicable dans de nombreux cas et le coût du traitement...

lire plus
Greffe de cheveux chez une femme : quel résultat ?

Greffe de cheveux chez une femme : quel résultat ?

Lorsque la capacité de repousse des cheveux est définitivement perdue, parce que les follicules pileux ont disparu, une greffe de cheveux peut être envisagée chez la femme pour traiter l'alopécie. Si la technique chirurgicale appliquée diffère selon le degré de...

lire plus
Greffe de sourcils avant-après, quel résultat ?

Greffe de sourcils avant-après, quel résultat ?

La méthode FUE (Follicular Unit Extraction) est celle utilisée pour procéder à une greffe capillaire au niveau des sourcils, afin de les rendre plus denses et/ou de les redessiner. C’est une intervention rapide, peu douloureuse, et dont le résultat, définitif, est...

lire plus
Alopécie de traction : quel traitement est efficace ?

Alopécie de traction : quel traitement est efficace ?

L’alopécie de traction est d’origine traumatique, le plus souvent due à certaines habitudes de coiffage ou au port d’accessoires qui exercent sur la chevelure des contraintes mécaniques trop importantes. Dans les cas les moins avancés, des mesures simples permettent...

lire plus